Achetez l'album ici :      

Cédric Vieno

Autopsie d'un peureux

accueil

L’acadien Cédric Vieno oscille allègrement entre le folk suave et le groove rock littéraire pour créer des pièces où la fiction, l’observation émotive et la critique sociale dansent collées-collées. Doté d’une voix imparfaite qui casse la trail et d’une orchestration encrassée, c'est sur le ton de la confidence, du raconteur et de l’insolence qu’il s'acharne à désarmer son public, à forcer son abandon.

Musique

Autopsie d'un peureux - Cédric Vieno

Autopsie d'un peureux

Lancé en février 2017, c’est le plus robuste et le plus doux à la fois. Comme s’il fallait être prêt à mordre pour pouvoir se faire des minouches en paix.

blogue

Festival FrancoFaune et la Session Bruxelloise

C'est à Moncton, en novembre 2017, à la Francofête en Acadie que j'ai fait la rencontre de Gil Mortio et Florent Leduc. Deux grands bonhommes belges qui représentaient ensemble le Festival FrancoFaune, basé à Bruxelles. J'y était à l'époque pour y donner un court extrait de mon show pour les délégués internationaux. Suite à cette vitrine, j'ai pu faire quelques spectacles et une résidence artistique dans le sud de la France en juin/juillet 2018 et j'ai aussi reçu une invitation afin de participer au Festival Francofaune qui avait lieu du 4 au 14 octobre 2018. C'est à partir de cette invitation que je me suis mis en contact avec Gil Mortio afin de trouver les paramètres de cette participation à FrancoFaune. 

C'est avec le désir de faire un projet à la fois intéressant artistiquement mais aussi ayant un certain attrait "business-wise" que nous sommes venus à la proposition suivante : Je viens à Bruxelles en solo, j'y fait un spectacle au Chaff, charmant petit café indépendant de quartier dès mon arrivée, question de rencontrer le public et de casser la glace. Après ça, on tombe en monde production. En fait, j'avais promis d'arrivée à Bruxelles avec des pièces inédites, jamais endisqué. Gil Mortio, de son côté, assurait la réalisation et s'occupait de me trouver des monstres de musiciens et un studio pour enregistrer tout ça. On enferme d'abord tout ce beau monde pendant une journée pour répéter en studio, et la journée suivante, on se fait une session d'enregistrement en live, on fait quelques overdub et on mix ça directement sur la console. En bref, on sort un E.P. live d'environ 20 minutes produits en 48h. 

C'est donc mardi 9 octobre au studio Low Man's Land à Laeken, Bruxelles que j'ai rencontré notre petite équipe : 
Antoine Thonon, proprio du studio et qui allait s'occupait de la prise de son,
Alice Perret, Lyonnaise d'origine qui habite maintenant Bruxelle, excellente musicienne qui joue aussi bien les claviers que le violon,
Louis Évrard, aux abord tranquille mais batteur énergique et qui s'est occupé des ambiances électro avec sa drum machine et son pedal board,
Et bien sûr Gil Mortio, qui est en studio comme un poisson dans l'eau.

Samedi 13 oct. dans le cadre des vitrines professionnelle à la Maison de la Création de Laeken, nous avons présenté en spectacle le résultat de ce travail. 

Deux objectifs dans tout ça, le premier c'était de sortir le E.P. live avec une formation européenne, distribuer des clés USB au délégué(e)s présents lors de la vitrine, afin de pouvoir offrir un extrait d'un show de Cédric Vieno "tournable" à un moindre coût pour les diffuseurs européens. Et le deuxième, de produire un bon résultat en peu de temps avec des nouvelles pièces, et un son davantage electro-blues. 

Vous pouvez écouter " La Session Bruxelloise " ici!

En bref, c'est exactement pour ce genre de projet que j'aime mon métier. C'est à la fois déstabilisant et très gratifiant, tout en faisant la rencontre de gens ultra compétents, sympathiques et passionnés. Merci Gil, Alice, Louis, Antoine, Florent, Cynthia, et tous les autres du Festival FrancoFaune. Longue vie à vous!

Cédric